AccueilNos guides pratiquesPourquoi la ligne ADSL subit des affaiblissements ?

Comprendre l'affaiblissement de sa ligne ADSL

Les affaiblissements de connexion ADSL sont liées à plusieurs facteurs. D'abord la distance de la ligne mais aussi le diamètre du câble en cuir.

Peu à peu remplacée par la fibre optique, l’ADSL est encore une technologie largement utilisée sur le territoire français. Mais ce réseau internet possède ses propres particularités et peut parfois subir quelques instabilités dues à la météo ou à la distance qui la sépare du central téléphonique. Comment comprendre l’affaiblissement de sa connexion ADSL ? Quelle est la différence entre un dégroupage partiel et un dégroupage total ? On vous explique tout ce que vous devez savoir sur l’ADSL.

Qu’est-ce que l’ADSL ?

Cet acronyme, dérivé de l’Anglais Asymmetric Digital Subscriber Line, désigne l’internet Haut-débit. L’ADSL est en effet une technologie qui permet de transporter des donnés internet sur une ligne téléphonique fixe en cuivre, à la base dédiée pour des communications vocales. Généralisée en 1999, l’ADSL a connu, au fil des années, quelques évolutions comme le ReADSL, l’ADSL2+ et le VDSL2, pour lui procurer un meilleur débit et une meilleure portée. Mais qu’apportent ces évolutions ?

  • Le ReADSL permet aux internautes trop éloignés du central ADSL de pouvoir profiter d’une connexion Haut-débit. Son débit est généralement compris entre 512 Kbit/s et 2 Mbit/s.
  • L’ADSL2+ est une évolution de l’ADSL qui permet de faire profiter aux internautes d’un débit jusqu’à 20 Mbit/s en réception. Mais l’ADSL2+ a ses limites : si la ligne excède 2500 mètres par rapport au Nœud de raccordement, alors son débit sera équivalent à l’ADSL basique.
  • Le VDSL2 est l’évolution la plus récente et la plus rapide de l’ADSL. Lancée en 2013, elle offre aux lignes téléphoniques fixes situées à moins d’un kilomètre du central ADSL un débit boosté. Elle permet en effet de profiter d’une connexion allant de 25 à 95 Mbit/s.

Comment se passe le déploiement de l’ADSL ?

Comme expliqué un peu plus haut dans cet article, l’ADSL est distribuée grâce aux lignes téléphoniques fixes. Cette technologie est en effet transportée dans les tuyaux en cuivre dédiés aux communications vocales. Mais comment est-elle acheminée jusqu’au domicile des utilisateurs ? Tout commence au NRA (Nœud de raccordement abonnés) aussi appelé central téléphonique. C’est en effet de ce bâtiment que partent toutes les lignes téléphoniques des utilisateurs. Les 21 000 NRA, répartis un peu partout en France, sont donc le point de départ de l’ADSL. Ces NRA permettent de diffuser l’ADSL dans un rayon de 10km. Contrairement à la fibre optique, l’ADSL ne permet pas d’avoir le même débit partout. C’est simple : plus vous habiterez près d’un NRA, meilleur sera votre débit internet en ADSL. Au contraire, si vous vous trouvez en bout de ligne, votre connexion sera plus lente.


Il existe 21 000 NRA aujourd'hui en France

Pour ensuite diffuser l’ADSL dans les habitations, des Sous répartiteurs (SR) sont installés dans chaque quartier ou zone d’habitation. Généralement placés dans un rayon de 1km autour du NRA, ils font le relai entre le central téléphonique et les logements. Parfois, lorsque les distances entre le NRA et les habitations sont trop importantes, il peut arriver que les collectivités prennent la décision d’installer une armoire de montée en débit. Cette armoire, installée près du sous-répartiteur, est reliée directement en fibre optique et permet donc d’augmenter le débit distribué aux différentes habitations. Etape finale pour avoir accès à l’ADSL : connecter sa box internet à sa prise DTI (Dispositif de Terminaison Intérieur).


Même si le déploiement de la fibre s’est intensifié ces dernières années, laissant peu de place à l’ADSL, le haut-débit continue à être déployé et dégroupé dans les zones qui le nécessitent. Pour cause, au deuxième trimestre 2021, une centaine de NRA ont été dégroupés.


Vous souhaitez passer à la fibre ? Testez votre éligibilité au très haut débit grâce à notre test d’éligibilité.


Quelle(s) différence(s) entre un dégroupage total et un dégroupage partiel ?

Les notions de dégroupage vont de paire avec l’ADSL. Pour cause, c’est ce qui détermine votre éligibilité à l’ADSL d’un ou plusieurs opérateurs. Mais avant de vous expliquer les différents dégroupages, cherchons à savoir comme ça marche ! Les NRA appartiennent historiquement à France Telecom/Orange. Mais pour rompre ce monopole, les différents opérateurs comme Free, SFR ou Bouygues Telecom ont la possibilité de louer les centraux téléphoniques de France Telecom pour y installer leurs propres équipements. Si vous vous trouvez dans une zone dégroupée, cela veut ainsi dire que vous avez le choix entre plusieurs fournisseurs à Internet.

  • Dégroupage total : votre connexion internet est gérée de bout en bout par un opérateur qui a installé ses équipements ADSL dans le NRA dont vous dépendez. Mais vous n’avez plus de ligne téléphonique Orange et ne payez donc plus votre abonnement ligne fixe Orange. Tous vos appels fixes passent désormais par la ligne fixe classique ou par l’ADSL.
  • Dégroupage partiel : votre connexion internet est gérée de bout en bout par un opérateur qui a installé ses équipements ADSL dans le NRA dont vous dépendez. Votre téléphonie classique passe cependant toujours par Orange. Vous continuez donc à payer votre abonnement de ligne fixe à Orange. Cela vous permet de passer vos appels par votre ligne classique ou par l’ADSL (VoIP).

Comprendre l’affaiblissement de sa ligne ADSL

Contrairement à la fibre optique, l’ADSL connait de forts affaiblissements de débit. Il est donc parfois compliqué de comprendre pourquoi on a un mauvais débit et comment l’améliorer. Cela peut être dû à la distance de la ligne entre le NRA et votre domicile ou encore au diamètre du fil de cuivre par lequel transite l’ADSL. Pour cause, plus on s’éloigne du NRA, plus le débit diminue. Mais dans quelle mesure ? On estime que pour un câble d’un diamètre de 4mm, l’ADSL diminue de 15 dB par kilomètre. Vous l’aurez compris, plus votre domicile sera loin du NRA, moins votre débit sera élevé. Comme si la distance ne suffisait pas, il faut aussi prendre en compte le diamètre du câble en cuivre. On dénombre aujourd’hui quatre diamètres : 4mm, 5mm, 6mm et 8mm. Plus le diamètre du câble sera élevé, moins l’affaiblissement sera important. Pour calculer votre affaiblissement ADSL, il faudra donc multiplier votre atténuation par kilomètre (qui s’exprime en décibel) par le nombre de kilomètre qui vous éloigne du NRA. Petit exemple :


Votre logement se situe à 5 km du NRA et l’ADSL est amenée à votre domicile via un câble de 6 mm. On estime les pertes de débit d’un câble de 6mm à 10,3 dB par kilomètre. Le calcul est le suivant :


10,3 dB x 5 = 51,5 dB de taux d’affaiblissement du signal.


Pour mettre en relief ces propos chiffrés, voici un tableau qui regroupe les différents niveaux d’affaiblissement et les débits auxquels ils correspondent pour un câble de 4mm (le plus répandu en France).


Longueur de ligne Taux d’affaiblissement Débit estimé Réseau
inférieur à 500m Entre 1,5 et 7,5 dB Entre 50 et 95 Mbit/s VDSL2
Entre 500 et 1000m Entre 7,5 et 15 dB Entre 20 et 30 Mbit/s VDSL2
1500 m 22,5 dB 16 Mit/s ADSL2+
3000 m 45 dB 5 Mbit/s ADSL
5000 m 75 dB 1 Mbit/s ADSL
+ de 6000 m 90 dB n/a Inéligible

Lorsque vous effectuez un test d'éligibilité sur Degrouptest, le résultat vous indiquera quel est le taux d'affaiblissement à votre adresse et à quel débit vous pouvez prétendre. Nul besoin donc de faire les calculs expliqués un peu plus haut dans ce dossier !


Besoin d'aide ?

Notre équipe d'experts vous accueille de lundi au vendredi de 9h à 19h et le samedi de 10h à 17h. Service gratuit et sans engagement.

Veuillez saisir un numéro de téléphone valide.

Information collectée par DegroupTest, marque de Bemove, pour vous faire rappeler. Pour exercer vos droits, consultez notre politique de confidentialité. Pour vous opposer à tout démarchage téléphonique, inscrivez-vous sur Bloctel.