29 millions de foyers fibrés en 7 ans : une réussite ou pas ?

Par Maxime Blondet publié le 21/12/2023 à 18h17

En France, 84% des foyers sont éligibles au Très Haut Débit avec la fibre.

La semaine dernière, sur X, Jean-Noël Barrot, Ministre délégué chargé de la transition numérique et des télécommunications, se félicite : "Le plan France Très Haut Débit est l'une des plus grandes réussites industrielles des dernières années". Alors, comme la fin de l'année est souvent l'heure des bilans, on s'est décidé à faire un petit état des lieux du déploiement de la fibre optique en France et voir comment la France se situe par rapport aux autres pays européens.

Oui, le déploiement de la fibre en France est une réussite...

En 2017, seuls 8 millions de foyers étaient éligibles au Très Haut Débit avec la fibre. Ils sont aujourd'hui 37 millions. En l'espace de sept ans, 29 millions de locaux sont raccordés. En France, 84% des foyers peuvent profiter d'une connexion à internet avec la fibre.

Donc oui, disons-le, et soyons en fier, le déploiement de la fibre est une réussite. Il suffit de regarder notre carte de déploiement de la fibre pour s'en satisfaire et voir qu'il est particulièrement avancé partout en France, excepté dans le centre de la France, et dans une moindre mesure en Bretagne, en Normandie et dans la basse vallée du Rhône.

S'il faut se réjouir, c'est aussi parce que la France est avec l'Espagne un des pays européens où le déploiement de la fibre est le plus avancé. Selon le dernier rapport du FttH Council sur le déploiement de la fibre optique en Europe, rendu public en avril dernier, nos voisins européens sont loin derrière. 

L'Allemagne, la Belgique et le Royaume-Uni déploient aujourd'hui la fibre à un rythme plus élevé que la France. Mais ces pays accusent encore un énorme retard, la faute à un démarrage tardif.

... Mais ça commence à coincer

Il faut se féliciter du déploiement de la fibre, mais il ne faut pas s'endormir sur ses lauriers car il y a pourtant de nombreux points sur lesquels la France peut mieux faire.

D'abord, quoi qu'en dise Jean-Noël Barrot, l'objectif d'une France 100% fibrée en 2025 ne sera pas atteint. Car depuis deux ans, le rythme des nouveaux raccordements ne cesse de ralentir. La baisse est de l'ordre de 20%. Car tous les opérateurs ne respectent pas leurs engagements, à commencer par orange qui a écopé d'une amende de 26 millions d'euros.

Ensuite, on observe de fortes disparités sur le territoire, avec 92% des locaux couverts en zones très denses et (seulement) 77% dans les petites villes et les zones rurales.

Et puis il y a aussi les conditions dans lesquelles se passe le déploiement de la fibre, avec notamment beaucoup de choses à redire sur le mode STOC (sous-traitance opérateur commercial). Un mode qui pose des problèmes de qualité. C'est du moins ce qui remonte des collectivités territoriales qui se plaignent de nombreux échecs au raccordement, des malfaçons et autres armoires fracturées.

Et puis enfin, il y a le taux d'adoption. Sur 37 millions de foyers raccordés à la fibre, (seuls) un peu plus de 20 millions ont souscrit une offre internet avec la fibre (55%). Le FttH Council sur le déploiement de la fibre relève que la France est aussi l'un des pays européens où le rythme des nouveaux abonnés à la fibre progresse le plus. Il n'empêche, cela interroge. Ça veut dire que beaucoup de personnes ne savent pas qu'elles sont éligibles à la fibre, ou bien qu'elles ont des réticences à le faire. Mais dans les deux cas, ça veut dire qu'il y a encore beaucoup de travail pour convaincre les gens de passer à la fibre optique. Et il va falloir le faire car le chantier de la fin de l'ADSL a déjà commencé.

Suivez toute l'actualité de DegroupTest sur Google Actualités.

DegroupTest rédige ses contenus en toute indépendance. Certains produits et services peuvent être référencés avec des liens d’affiliation qui contribuent à notre modèle économique (en savoir+).

Newsletter

Dans la même rubrique

Les articles les plus récents

Accueil Box internet