La téléphonie mobile passe par le satellite : info ou intox ?

Par Maxime Blondet publié le 24/01/2024 à 08h37

Que se passe-t-il lorsque vous passez un appel ou que vous vous servez de l'Internet mobile depuis votre smartphone ? En fin de compte, assez peu de monde le sait.

La téléphonie mobile passe par le satellite : info ou intox ?

C'est un geste  que l'on fait plusieurs dizaines de fois par jour. On n'y prête même plus attention tellement il est ancré dans nos habitudes. Aujourd'hui, se servir de son smartphone fait partie intégrante de notre quotidien. Et pourtant, il y a un peu plus de 30 ans, quand il est apparu en 1991, il a révolutionné nos vies. Et pourtant, il y a de fortes chances pour qu'assez peu de monde sache comment fonctionne vraiment la téléphonie mobile.

Bien sûr, on sait tous que les communications transitent par des antennes relais installées sur les toits des immeubles ou sur des pylônes. Mais ensuite, que se passe-t-il vraiment ? Pour beaucoup de monde, cela reste un grand mystère, non ? Alors, c'est l'heure de la séance de décryptage, avec l'aide de Jean-Philippe Fournier, expert des télécoms depuis plus de 20 ans et PDG de l'entreprise Spectronite, spécialisée dans la fourniture d'équipements aux opérateurs de téléphonie mobile.

Les communication sont acheminées par satellite ?

C'est une idée reçue et elle est fausse. Contrairement à ce que peuvent penser certaines personnes, les réseaux mobiles sont en effet presque intégralement des réseaux terrestres. Il y a encore peu de temps, les satellites étaient tous très éloignés de la Terre. Résultat : il y avait un délai trop important, trop de latence, entre l'émission et la réception di signal, "créant alors un décalage de 1 à 2 secondes entre le moment où le son est émis et le moment où il est entendu par l'interlocuteur", explique Jean-Philippe Fournier.

Et avec les satellites de nouvelles générations, comme ceux de Starling ou de OneWeb, qui sont beaucoup plus proches de la Terre, cela serait-il possible ? Pas plus. Car ils n'en ont pas la capacité. "Le problème n'est cette fois pas le délai dans les communications, mais la capacité que les satellites offrent et qui ne permet pas de transporter les volumes astronomiques de données que les réseaux mobiles doivent transporter chaque jour", poursuit Jean-Philippe Fournier.

Alors, si les données mobiles ne sont pas acheminées par le satellite, comment le sont-elles ?

Les antennes relais sont reliées entre elles par la fibre optique ?

C'est vrai, mais ça ne l'est que très partiellement. "La fibre n'est que peu présente", révèle Jean-Philippe Fournier. En effet, le déploiement d'un réseau de fibre optique est très coûteux et ça prend du temps. Il faut creuser des tranchées, ce qui nécessite un investissement colossal. En outre un raccordement en fibre prend plusieurs mois, car il faut des autorisations, programmer des travaux de génie civil... Rapporté aux dizaines de milliers d'antennes 4G ou 5G de chaque opérateur, c'est impossible.

Alors, comment cela se passe-t-il vraiment ?

Par de bonnes veilles liaisons radio, eh oui. Ces même liaisons radio, utilisées bien avant l'apparition de la téléphonie mobile, pour acheminer le signal TV par exemple. Pour information : on appelle liaison radio toute interconnexion entre des dispositifs de télécommunication par ondes électromagnétiques. Et pour qu'une liaison radio soit stable, une ligne de vue entre les dispositifs que constituent la liaison radio est nécessaire. Voilà pourquoi les antennes relais sont installées en hauteur. Ce n'est donc pas pour que les données soient échangées via le satellite.

"Dans une majorité de cas, environ trois fois sur quatre, nous apprend Jean-Philippe Fournier, les antennes relais sont raccordées avec des liens sans-fil grâce à des antennes qui font office d’extrémité de liaison radio. Le signal qu’elles émettent peut alors parcourir des dizaines de kilomètres avant d’être reçu par une antenne identique, fixée au pylône d’une autre antenne relais, qu’elle permet de raccorder."

 

Suivez toute l'actualité de DegroupTest sur Google Actualités.

DegroupTest rédige ses contenus en toute indépendance. Certains produits et services peuvent être référencés avec des liens d’affiliation qui contribuent à notre modèle économique (en savoir+).

Newsletter

Dans la même rubrique

Les articles les plus récents

Accueil Forfaits mobile