AccueilAideVos questions sur l'ADSL

ADSL, câble et Internet haut débit - Questions-réponses

ADSL, câble et haut débit

Choisir sa connexion Internet haut débit n'est pas toujours simple et demande parfois de mieux comprendre l'univers complexe de l'ADSL. Aussi, vous êtes naturellement nombreux à nous poser des questions sur le fonctionnement de l'ADSL, du câble et du haut débit en général. Cette foire aux questions regroupe vos interrogations les plus fréquentes sur les connexions Internet haut débit.

Qu'est-ce que l'ADSL, l'ADSL2+, le ReADSL ou le VDSL2 ?

Tombé dans la language commun pour dire "internet haut débit", l'ADSL est un acronyme anglais signifiant Asymmetric Digital Subscriber Line. L'ADSL est une technologie permettant de transporter des données internet sur une ligne téléphonique fixe dédiée à l'origine au transport des communications vocales. L'ADSL a été généralisé en France au début des années 2000. Le ReADSL, l'ADSL2+ et le VDSL2 sont des évolutions de la technologie ADSL qui permettent d'améliorer la portée ou le débit internet.

Le Re-ADSL est notamment pratique pour fournir une connexion internet avec un débit compris entre 512 Kb/s et 2 Mb/s sur des lignes télphoniques pour lesquelles le signal ADSL était trop atténué. Grâce au ReADSL, de nombreux internautes éloignés du central ADSL peuvent profiter d'une connexion haut débit.

Le VDSL2 est la technologie xDSL la plus récente et la plus rapide. Lancée en France en 2013, le VDSL2 booste les débits internet des lignes téléphoniques situées à moins d'un kilomètre du central ADSL. Grâce au VDSL2, une ligne téléphonique peut supporter une vitesse de téléchargement allant de 25 à 95 Mb/s contre 20 Mb/s maximum en ADSL2+. En transfert remontant, le débit du VDSL2 est compris entre 2 et 30 Mb/s selon l'affaiblissmeent de la ligne.

A quoi correspondent les informations techniques (commutateur, longueur, affaiblissement) ?

Le réseau Orange est assez complexe. Il est composé de nombreux relais afin d'acheminer les communications téléphoniques via le RTC (Réseau Téléphonique Commuté). Au delà des gros relais régionaux et nationaux, ce qui nous intéresse pour l'ADSL ce sont les relais locaux, appelés Commutateur Locaux ou plus communément répartiteurs, centraux, Commutateurs d'Abonnés (CA) ou Noeuds/Unités de Raccordement d'Abonnés (NRA/URA).

Il y a plus de 19500 commutateurs locaux en France. Le Commutateur local est le dernier (ou premier suivant le sens dans lequel on se place) relai qui sépare l'abonné du réseau. Chaque abonné est relié à son commutateur local par la célèbre paire de cuivre qui permet de transporter la voix mais également l'ADSL depuis novembre 1999.

Les relais au delà du commutateur local sont reliés à l'heure actuelle, pour l'ADSL tout du moins, par de la Fibre Optique. Il est évident que ce support permet de transférer les données à des débits non comparables à l'ADSL (plusieurs Gbits/s). La limite du débit de l'ADSL se situe donc principalement entre le NRA et l'abonné, à savoir sur la paire de cuivre. C'est en quelques sortes un goulot d'étranglement.

La paire de cuivre a un gros inconvénient : il y a beaucoup de pertes. Le signal émis à l'origine, que ce soit d'un côté ou de l'autre, arrive dans tous les cas fortement atténué. Cette atténuation dépend directement de la longueur de la paire de cuivre et du calibre (diamètre) de ces câbles. Plus les câbles sont longs et/ou de petit diamètre, plus l'atténuation est importante. Nous appelons l'atténuation totale de la ligne, l'affaiblissement sur DegroupTest.

Une mesure de cette atténuation est IMPOSSIBLE si des équipements adaptés ne sont pas placés à chaque bout de la ligne. Le signal ADSL utilise une bande de fréquences de 25 kHz à 1 MHz. Le calcul de l'atténuation est basé sur les valeurs théoriques de l'atténuation d'un signal à 300 kHz sur les fils de cuivre. L'affaiblissement est donc une valeur théorique, en pratique de nombreux autres facteurs externes peuvent influencer cette valeur.

D'après Orange, une ligne affichant un affaiblissement théorique de moins de 35 dB est considérée comme bonne et devrait permettre un débit ADSL de plus de 6 Mbits/s. En dessous de 20 dB les lignes peuvent être considérées comme excellentes, le débit peut atteindre 15 Mbits/s en ADSL2+ et jusqu'à 95 Mbit/s en VDSL. La limite actuelle pour avoir l'ADSL est de 70 dB. Entre 70 et 78 dB, la ligne est compatible avec le ReADSL. Au-delà, le signal est trop affaibli et l'ADSL ne passe pas.

Qu'est-ce que le dégroupage partiel, le dégroupage total et l'ADSL Nu ?

Dégroupage Partiel : Votre connexion internet est gérée de bout en bout par un opérateur alternatif qui a installé ses propres équipements ADSL dans le central téléphonique dont vous dépendez. La téléphonie classique passe toujours par Orange et vous continuez à payer votre abonnement «Ligne Fixe» à Orange. Vous pouvez passer vos appels par la ligne fixe classique ou par l'ADSL (VoIP).

Dégroupage Total : Votre connexion internet est gérée de bout en bout par un opérateur alternatif qui a installé ses propres équipements ADSL dans le central téléphonique dont vous dépendez. Vous n'avez plus de ligne téléphonique Orange et vous ne payez plus votre abonnement «Ligne Fixe» à Orange. Vos appels téléphoniques passent désormais uniquement par l'ADSL (VoIP). Votre nouvel opérateur devient alors votre unique interlocuteur, vous n'êtes plus client d'Orange.

ADSL Nu : Votre connexion internet passe par les équipements (DSLAM) d'Orange mais vous n'avez plus de ligne téléphonique et vous ne payez plus votre abonnement «Ma Ligne Orange». Vos appels téléphoniques passent désormais uniquement par l'ADSL (VoIP). Votre nouvel opérateur devient alors votre unique interlocuteur, vous n'êtes plus client de l'opérateur historique.

Ma ligne est très mauvaise, que faire ?

Si votre ligne est très longue et affiche un affaiblissement très (trop) élevé, il est malheureusement impossible d'y faire quoi que ce soit. La seule manière de modifier les choses serait de faire une intervention physique sur le réseau cuivré. Ce genre d'opération est très couteuse et la plupart du temps n'est pas rentable. Il y a donc peu de chances qu'Orange intervienne. Si vous êtes nombreux, à être relié au même commutateur, dans le même cas (tout un quartier par exemple), il est possible qu'Orange et une collectivité locale (ex : votre département) interviennent en finançant l'installation d'un nouveau central téléphonique appelé Noeud de Raccordement Montée en Débit (NRA MeD). L'ultime solution consiste donc à s'équiper d'une box 4G ou ... déménager !

Je suis relié à un central téléphonique éloigné alors qu'il y en a un plus près de chez moi !

Pour des raisons historiques, il arrive que ce genre d'absurdité se produise. Malheureusement vous ne pouvez rien y faire et devrez vous contenter de la situation telle qu'elle est. Il n'est pas possible de changer de Commutateur Local ! La seule exception est une migration de ligne téléphonique suite à une réaménagement de la boucle locale cuivre (mise en place d'un nouveau noeud de raccordement par exemple.

Aucune offre n'est possible pour ma ligne, pourquoi ?

Si tous les tests répondent négativement, c'est probablement que votre logement n'est pas couvert par l'ADSL (zone blanche). Cela siggnifie que vous avez la malchance d'être parmi les 200 000 foyers (0.2% des lignes) qui sont encore inéligibles à l'ADSL. Attention, si vous avez demandé un dégroupage total, ce résultat est normal. Il est aussi possible que le téléphone fasse partie d'un groupement de lignes (administrations, PME, grands comptes) ou bien que la ligne soit multipléxée.

Qu'est-ce qu'une ligne multipléxée ?

Dans certains centraux, en général en zone rurale, Orange n'a pas assez de lignes pour désservir tous les abonnés. Pour palier au problème, il a fallu recourir au multiplexage de la ligne analogique. Le multiplexage permet de faire passer plusieurs lignes d'abonnés sur une seule ligne physique, ce qui permet de palier au problème du nombre insuffisant de lignes disponibles. Le gros inconvénient à l'heure actuelle est que ce multiplexage empèche toute utilisation autre que le RTC. Numéris et les technologies xDSL sont donc impossibles.

A quoi correspondent les types de raccordement (Options 1, 3, 5) ?

Option 1 : (Dégroupage) L'option 1 permet à un concurrent de France Télécom d'installer ses équipements dans les répartiteurs et de prendre ainsi livraison directement à la sortie de la paire de cuivre du client final (point de branchement du dégroupage). Ce concurrent transporte ensuite les signaux IP sur son propre réseau, selon la technologie de transport des données de son choix. Les coûts du transport de données sur les réseaux concurrents peuvent être plus bas que ceux du réseau de France Télécom et le concurrent est en mesure de proposer un service différent de celui d'Orange, par exemple en termes de débit.

Option 3 : (Collecte ATM) L'option 3 consiste à autoriser un opérateur tiers à prendre livraison des données IP, qu'Orange a déjà enrichies d'une couche ATM, à un niveau intermédiaire du réseau d'Orange, soit une quarantaine de points regroupant le trafic régional. Le trafic est alors récupéré entre les équipements DSLAM et Broadband Access Server du réseau d'Orange. Le transport des données jusqu'au point de présence du FAI est ensuite assuré par l'opérateur concurrent, qui peut ainsi valoriser son propre réseau sur cette partie du transport et contrôler, mais en partie seulement, les paramètres de qualité du service rendu aux FAI (fournisseur d'accès internet), comme le débit. Il est, cependant, contraint par les choix technologiques effectués par France Télécom sur la partie de réseau située entre l'abonné et les points de livraison « ATM ».

Option 5 : (IP ADSL) Dans l'option 5, Orange assure lui-même, la totalité du traitement jusqu'à un point de présence national de livraison au FAI (option 5 nationale). Une option plus récente permet au trafic d'être également livré en 17 points régionaux (option 5 régionale) puis transporté ensuite par un opérateur. Dans les deux cas, le trafic est livré en « mode IP » et l'opérateur concurrent ne peut plus, alors, modifier les paramètres de qualité du service.

Courbe débit/distance par France Télécom

Estimation de débit ADSL selon la longueur de ligne

Courbe débit/affaiblissement

débits descendants théoriques en ADSL et ADSL2+ selon l'affaiblissement de la ligne téléphonique

Besoin d'aide ?

Notre équipe d'expert vous accueille de lundi au vendredi de 9h à 19h et le samedi de 10h à 17h. Service gratuit et sans engagement.

Veuillez saisir un numéro de téléphone valide.

Information collectée par DegroupTest, marque de BeMove, pour vous faire rappeler. Pour exercer vos droits, consultez notre politique de confidentialité. Pour vous opposer à tout démarchage téléphonique, inscrivez-vous sur Bloctel.